Une collection « zéro déchet »


 

Depuis le lancement de Clothes & Roads, je garde les retailles de tissu de mes productions. Hors de question d'envoyer tout cela à la poubelle - car c'est ce qui se passe dans l'industrie de la mode ! C'est maintenant le temps de trouver une deuxième utilité à ces retailles. Je présente donc la nouvelle collection permanente « zéro déchet ».qui fait son entrée sur la boutique. Elle est entièrement faite à partir de retailles de tissu des productions précédentes de la boutique. Voici tous les détails sur le concept de cette nouvelle collection « zéro déchet ».

 

 

Le « zéro déchet », c'est quoi?

Le mouvement « zéro déchet ».en est un qui prend de plus en plus d'ampleur. L'objectif derrière ce mouvement, c'est de prendre conscience de nos habitudes de consommation et de leur impact sur l'environnement. C'est chercher à changer nos habitudes pour tendre vers un mode de vie plus durable. C'est réduire nos déchets à la source. C'est tendre vers un mode de vie sans gaspillage. En bref, le mouvement « zéro déchet » s'inspire du principe des 5 R, c'est-à-dire refuser, réduire, réutiliser, composter (rot, en anglais), et réparer.

On fait la transition vers les aliments en vrac, on apporte nos sacs réutilisables à l'épicerie, on opte pour des produits plus durables, on limite les emballages superflus, etc. Beaucoup de déchets peuvent être générés dans nos maisons, et ça, notre poubelle et notre bac de recyclage nous le rappellent chaque fois que nous devons les sortir. L'industrie de la mode ne laisse pas sa place non plus en termes de déchets générés.

 

 

Les déchets dans l'industrie de la mode

Lors de la coupe du tissu, des retailles sont inévitablement générées. Savais-tu que ces retailles sont normalement envoyées à la poubelle et se retrouvent dans les sites d'enfouissement ?  

Lors de la dernière production du t-shirt voyageur et de la nouvelle collection de sous-vêtements les dessous, j'ai gardé toutes les retailles de tissu. Seulement pour cette petite production, j'ai obtenu deux énormes sacs que j'arrivais de peine et de misère à soulever pour les mettre dans la valise de ma voiture ! Deux constats se sont révélés: 1) je dois me remettre en forme. 2) L'industrie de la mode crée énormément de déchets !

À titre d'exemple, voici un des sacs de retailles que j'ai sauvé de la poubelle. À ce jour, mon entreprise a un an d'existence seulement: je vous laisse imaginer combien de déchets une multinationale de la fast fashion bien établie depuis des années peut créer comme quantité de déchets.

 

 

2 façons de réduire les déchets textiles

Il y a plusieurs façons de minimiser les pertes de tissus dans l'industrie de la mode. Entre autres, lors de la coupe de tissu, les morceaux de patrons sont distribués sur la surface à couper de façon à minimiser les pertes. Cela permet de minimiser les quantités de tissu nécessaire pour la production. C'est donc non seulement écologique, car les retailles s'en trouvent réduites de beaucoup, mais c'est également beaucoup plus économique. Bien sûr, même en minimisant les pertes de cette façon, des retailles sont générées.

Une deuxième option pour réduire la quantité de déchets produits, c'est de trouver une deuxième utilité à ces retailles. C'est ce que j'ai décidé de faire avec la collection « zéro déchet ». Cette collection vise à réutiliser les retailles de tissu issues des productions précédentes de la boutique et leur éviter la poubelle. J'ai donc commencé à trier et rapiécer une à une ces retailles afin de créer de nouveaux produits.

 Fabric scraps

 

Une collection avec une mission

Je considère qu'avoir une garde-robe écolo, c'est bien plus que d'acheter des vêtements écoresponsables. Parce que peu importe que ton vêtement soi coupé dans un tissu écoresponsable ou non, il va générer des déchets et il va utiliser des ressources. Oui, acheter local et écoresponsable c'est bien, mais au-delà de cela, il faut simplement consommer moins et mieux.

Cette collection est là non seulement pour éviter que les déchets de ma propre compagnie se retrouvent dans les sites d'enfouissement, mais surtout pour rappeler au consommateur l'importance et l'impact de notre consommation sur l'environnement. Voilà la mission derrière cette collection et ce qu'elle vise à inspirer.

 Couper du tissu

 

Des pièces uniques

Puisque les pièces sont faites à partir de retailles, elles sont un peu plus « funky » que les basics. Je me suis amusée à faire différents assemblages de couleurs de tissus. Cela donne comme résultat des créations aux couleurs unies ou encore aux couleurs mélangées. Porter un article de la collection zéro déchet, c'est non seulement contribuer à éviter la poubelle à ces retailles de tissu, mais c'est aussi porter une pièce unique.

« Patch » de retailles de tissu

Ici, j'ai pris des retailles grises et noires pour les rapiécer et former une «patch» de deux couleurs. Ce que j'aime dans le processus, c'est que je peux totalement improviser et assembler les retailles qui me plaisent et j'adore ça !

D'ailleurs, créer ces pièces uniques me rappelle mes débuts en couture, lorsque j'ai appris à coudre par moi-même et sans patrons (je détestais les patrons à l'époque). Les gens qui m'ont connu à ce moment-là se souviendront peut-être que mes confections étaient souvent colorées et surtout asymétriques. J'aimais couper mon tissu un peu dans tous les sens, selon l'inspiration, et voir ce que ça donne.

 

Le processus de création

Avec la collection zéro déchet, je me laisse découvrir et surprendre par les formes et les couleurs que j'agence. Je me permets de changer d'idée en cours de route; c'est le fun ! J'étale les retailles sur la table et je m'amuse avec les combinaisons de couleurs et de grandeurs de retailles possibles. Ensuite je coupe et assemble les retailles une à une. C'est long comme processus (beaucoup plus long que de couper le tissu en étage, comme il se fait en production à l'atelier partenaire de Clothes & Roads), mais c'est le fun parce que j'obtiens toujours des résultats différents.

 

 

En quantité limitée

Puisque les vêtements « zéro déchet » sont faits à partir de retailles de tissus, ils sont disponibles en quantité limitée, en fonction des retailles disponibles. Pour ne pas manquer la mise en ligne de ces pièces uniques, c'est d'abord en exclusivité aux abonnés de l'infolettre que ça se passe. Tu peux t'inscrire à l'infolettre juste ici.



Related Posts


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published