LIVRAISON GRATUITE sur les commandes : Québec 150$ + | Canada 200$ +

0

Votre panier est vide

J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à développer une ligne de produits en papier complètement zéro déchet. L’idée de base, c’était de donner une deuxième vie aux retailles de tissu générées par la production de nos vêtements. On peut retrouver parmi ces produits papier-retailles du papier vierge, des cartes de souhaits, et des petits carnets. Je dois dire que le carnet est mon produit chouchou parmi les produits en papier-retailles.

Ce qui est vraiment cool avec nos petits carnets, c’est que c’est le summum du fait local, du recyclage et de l’écofriendly rassemblé dans ce papier fait main !

La mode génère beaucoup de déchets. Couper le tissu pour les vêtements génère inévitablement beaucoup de retailles, et ce, même lorsqu’on minimise les pertes et qu’on optimise la production. Notre projet papier-retailles avait donc trois objectifs. D’une part, donner une deuxième vie à ces retailles de tissu afin d’obtenir une production complètement zéro déchet. D’autre part, ce projet vise à sensibiliser les individus à leur consommation au niveau de la mode et à les encourager à faire des choix éclairés, consommer moins et mieux. Et pour terminer, encourager le savoir-faire local.

Voici 5 raisons vraiment cool (et locales) d’aimer nos carnets en papier-retailles artisanal.

 

1. Papier 100 % fait à la main à Montréal

J’ai eu le grand plaisir de collaborer avec Atelier Retailles pour la création des papiers-retailles. Depuis un moment j’accumule les retailles de papiers dans le but de les apporter à l’atelier afin de les transformer. La couverture des carnets est faite à partir de mes retailles de tissu en tencel et coton biologique. Le résultat est beau, beau, beau. J’aime la texture du papier artisanal, ainsi que les bords bruts, frangés du papier.

Papier-retailles utilisé dans la fabrication de nos carnets zéro-déchet

 

Sophie et Maia de Atelier Retailles en pleine production de papier-retailles pour Clothes & Roads

Lire aussi : « Comment faire du papier à partir de retailles de tissu »

 

2. Papier recyclé postconsommation d’une papeterie québécoise

Le papier blanc qui se trouve à être les pages vierges du carnet est fabriqué par Rolland, une papeterie de St-Jérôme qui produit du papier durable recyclé avec la plus petite empreinte environnementale de l’industrie en Amérique du Nord. Cool, non ?

Le papier utilisé pour l’intérieur de nos carnets est entièrement composé de fibres recyclées postconsommation et produit à l’aide du biogaz.

 

3. Reliure assemblée par un organisme Montréalais

Qui dit carnet dit également reliure.

Il faut assembler le papier-retailles ainsi que les feuilles blanches qui sont à l’intérieur du carnet pour donner le produit fini. La reliure est assemblée chez Imprime-emploi, une entreprise montréalaise qui favorise l’insertion socioprofessionnelle.On aime ça !

 

4. Logos et icônes dessinés à la main par Acetate Laboite

En avril 2021, Clothes & Roads s’est refait une beauté. Le branding au grand complet y est passé (en savoir plus ici). C’est André-Anne de Acetate Laboite qui a créé l’image de marque de A à Z, y compris notre logo, et qui a dessiné les illustrations à la main. Le résultat est complètement wow !

Le logo en forme de direction routière ainsi que les icônes de tencel et coton biologique que vous retrouverez sur les cartes de souhaits ainsi que sur le carnet ont été créés par elle.

J’ai choisi d’y apposer ces icônes en guise de clin d’œil au type de fibre qui a été utilisée pour la création de ces papier-retailles. Et puis, elles sont si jolies!

 

Illustrations de tencel, coton biologique et logo Clothes & Roads créés par Acetate Laboite.

MAGASINER LES CARNETS PAPIER-RETAILLES

 

5. Étampes 100 % montréalaises

Pour ajouter au caractère artisanal (comme si le papier fait main et les illustrations faites à la main n’étaient pas assez !), j’ai fait faire des étampes traditionnelles en bois avec les illustrations. Elles sont vraiment jolies !

Elles ont été créées par Central Stamp, une entreprise montréalaise. Encourager l’achat local auprès de mes fournisseurs est vraiment important pour moi.

Je viens étamper les feuilles artisanales, une à une, pour donner la petite touche finale aux cartes de souhaits et au carnet.

Voilà, une deuxième vie utile et jolie de donnée à mes retailles de tissu, tout en encourageant des entreprises d’ici pour la réalisation de ce projet. Ça, c’est des projets comme je les aime !

Et vous, la fabrication écoresponsable et le design local sont-ils des critères importants lors de vos achats ?

Marie-Eve Bournival-Paré
Marie-Eve Bournival-Paré

Hi! I am the designer and founder of Clothes & Roads, I love tea, succulent plants, yoga, chocolate and baby animals. Between designing new clothes for my brand, managing my social accounts, the production and the business finances, I like to share on the blog a diversity of subjects like slow fashion, travel, zero waste, local products, minimalism and vanlife! 🚐

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Slow Fashion: Made-to-Order Clothing at Clothes & Roads
En mode slow fashion: la confection sur demande chez Clothes & Roads

par Marie-Eve Bournival-Paré 5 min. de lecture 2 Commentaires

J’ai beaucoup réfléchi en ce début d’année. S’il y a une leçon que les dernières années m’ont apprise, c’est qu’il est important de s’adapter, autant au niveau professionnel que personnel. 

De mon côté, un défi important pour ma compagnie Clothes & Roads c’est la gestion de l’inventaire.

Voir l'article entier
8 ways to wear our multifunctional neck warmer
8 façons de porter notre cache-cou multifonction

par Marie-Eve Bournival-Paré 3 min. de lecture

Choisir un produit versatile et polyvalent est une façon, selon moi, de consommer de manière responsable. En s'assurant que le produit est polyvalent et s'adapte à plusieurs situations en plus de répondre à nos besoins, on maximise son utilisation et on élimine d'autres dépenses qui sont rendues alors superflues. C'est donc plus économe, et aussi plus écolo!

Voir l'article entier
How to transform our multifunctionnal neck warmer into a beanie
Comment transformer notre cache-cou multifonction en bonnet?

par Marie-Eve Bournival-Paré 1 min. de lecture

J'adore cette façon d'utiliser le cache-cou surtout quand je porte déjà mon foulard infinité à mon cou. Mais, « comment transformer un cache-cou en bonnet? », me dis-tu. En te référant aux photos ci-dessous et à ces 4 étapes faciles.

Voir l'article entier